Aula de Innovacion Educativa – diciembre-enero 2017
Fay Masterson

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies… Fermer

publicité
HPE

Offre ‘GreenLake’: HPE France propose 5 solutions en paiement à l’usage


Technologie : Comme annoncé en novembre dernier, HPE Pointnext propose cinq solutions en paiement à l’usage, sans investissement : back-up, plateforme Big data, transformation de bases de données, SAP HANA et infrastructure réseau à la demande orientée IoT. 

La facturation à l’usage n’est pas nouvelle chez HPE. La nouvelle offre GreenLake, annoncée lors des journées Discover 2017 à Madrid fin novembre 2017, se positionne comme un prolongement avantageux de l’offre Flexible Capacity, proposée depuis plus de 3 ans.

Cinq solutions ont été constituées, prêtes à fonctionner dans les entreprises, sans que ces dernières aient à investir un euro. Les services sont mis en place par HPE ou un partenaire, et le client n’a qu’à se préoccuper de former ses personnels qui vont en avoir l’usage. Sur la base d’un contrat, généralement de trois ans (possibilité à partir de 24 mois), les équipements sont mis à disposition, installés ‘on premise’ et administrés à distance. La prestation est facturée mensuellement en fonction de l’utilisation qui en est faite. Elle est compatible avec la présence d’un hébergeur ou infogéreur partenaire, qui conserve ses missions. Elle est portée par Pointnext, l’entité Services de HPE dans le monde.

Offre GreenLake, HPE France propose 5 solutions en paiement à l’usage

Flexibilité et rapidité de mise en œuvre

« Cela évite d’investir dans une infrastructure qui risque de n’être utilisée qu’à 30 ou 40% de sa capacité. C’est également faciliter la refacturation de la solution en interne auprès des différents utilisateurs », explique Philippe Legrand, manager Avant-vente, Pointnext HPE France.

Il ne s’agit pas, a priori, de solutions sur le Cloud, mais plutôt ‘on premises’ ».
« GreenLake, ce sont des solutions dans l’air du temps, innovantes, qui répondent aux demandes actuelles du marché et à la flexibilité attendue par les métiers. Nous sommes partis des solutions les plus ‘up-to-date’, pouvant être facturées selon des unités d’œuvre facilement compréhensibles par les dirigeants de l’entreprise ».

Administration à distance incluant le ‘capacity planning’

L’administration à distance est organisée sur le modèle d’une précédente offre (AMS, Adaptative management services) qui mobilise 7 centres d’opération dans le monde. La France travaille notamment avec ceux de Tunis et de Sofia. Ces centres ont mission de prendre la main sur les systèmes, avec la possibilité d’intervenir 24h sur24, 7 jours sur 7. Ils ont compétences sur l’ensemble de la production et de l’infrastructure, par exemple jusqu’à SAP ‘basis’ (pour l’offre SAP HANA).

Toute l’exploitation des baies ou plateformes, mises à disposition chez le client, est prise en charge par HPE, y compris le suivi du ‘capacity planning’.
« L’entreprise cliente est ainsi assurée de ne pas risquer de rupture dans la fourniture du service », souligne Philippe Legrand. Un responsable de compte suit avec le client sa consommation et provisionne au fur et à mesure les ressources nécessaires tout en détaillant la facturation sur les ressources consommées.

L’entreprise cliente, qui dispose d’un tableau de bord avec des seuils d’alerte (liés au performances, incidents, etc., donc à des engagements SLA), a accès une ‘hot line’ (un numéro privé) et/ou peut ouvrir un ticket.

5 solutions autonomes « as a service »

Cette nouvelle offre globale GreenLake comprend les 5 solutions autonomes suivantes dont le but est de fournir un service clé en main (design, intégration dans l’environnement du client, mise en production, opération & support) : 

1- Sauvegarde ou ‘back-up as a service’ : installée chez le client, elle est intégrée de bout en bout dans son écosystème et mise en production par HPE L’exploitation peut être assurée 24h/4 et 7 jours/7. La facturation s’effectue au tera-octet (To) de données sauvegardées. Le seuil recommandé est autour de 80 To. 

2- Big data : la solution repose sur l’architecture Hadoop, avec la distribution Hortonworks (ou Cloudera, sur demande; et MapR est à l’étude). La facturation est établie par nœud en fonction de la charge des ‘workloads’ et de l’évolution de l’architecture.

3- Solution de traitement ‘In-memory’, SAP HANA : ce service inclut en sus le ‘design’ de la solution et son implémentation. Il est facturé au Teraoctet de mémoire utilisé par Sap Hana. Deux offres avec appliances sont proposées. Le service démarre à 1 To de mémoire (avec l’appliance HPE CS500), jusqu’à plusieurs dizaines de To (appliance CS900). Pour des besoins spécifiques, une architecture à base de supercalculateur HPE SuperDom Flex, issue de l’intégration du portfolio SGI, est disponible pour les clients les plus exigeants.

4- une solution de gestion ou transformation de bases de données : il peut s’agir, typiquement, de migration de bases Oracle vers EnterpriseDB Postgres ou PostgreSQL ou autres. HPE utilise sa ‘factory’ pour faciliter la migration dans le nouvel environnement

5 - infrastructure à la demande, orientée IoT : c’est la mise à disposition d’une solution d’infrastructure réseau - le plus souvent wifi - reposant sur la technologie HPE Aruba. Le service, incluant l’étude, l’installation des bornes, le déploiement et l’exploitation, est facturé au mètre carré de couverture et peut s’appliquer partout dans le monde.
HPE présente des références, comme celle de l’opérateur américain AT&T qui a équipé plusieurs centaines de dépôts ou encore, en France, un constructeur automobile ayant équipé ainsi trois sites. L’offre peut concerner des réseaux de concessionnaires, des franchisés, etc.

L’approche OpEx versus CapEx

A noter que HPE compte une centaine de clients Flexible Capacity, en Europe dont une quarantaine en France. Plus de 50% des clients du Nord de l’Europe se sont déjà positionnés sur cette nouvelle offre GreenLake.
Parmi les profils, ce sont aussi bien des grands comptes, comme des banques qui ne souhaitent plus investir dans du ‘back-office’, ou des ETI qui veulent limiter leurs investissements en immobilisations (préférant l’OpEx au CaPex).
C’est une alternative aussi intéressante pour dégager de la trésorerie durant les premières années, afin d’investir simultanément dans d’autres projets et focaliser ces équipes sur la partie fonctionnelle & direction de projet.

Pour en savoir plus

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité